Communication Croissance personnelle Non classé

Les comportements passifs-agressifs (partie 2 : comment dealer avec!)

passifs

Dans un précédent article, nous avons vu ce que sont les comportements passifs-agressifs. Nous avons vu comment les reconnaitre, et les émotions qu’ils provoquent chez ceux qui les subissent. Nous allons maintenant voir comment dealer avec une personne présentant ce type de comportements. Nous allons également voir comment on peut changer son propre comportement si on observe qu’on a soi-même à l’occasion une attitude passive-agressive envers nos partenaire. On ne voudrait surtout pas empoisonner nos relations avec ce genre d’attitude toxique! Il est toujours temps de travailler ça et d’avoir des réactions plus saines. Nous allons notamment expliquer d’où viennent ces comportements passifs-agressifs, non pour les excuser ou pour se donner bonne conscience, mais parce qu’il est beaucoup plus facile de se débarasser d’un comportement indésirable et destructeur si on comprend pourquoi on a développé ces mauvais réflexes.

La psychologie derrière les comportements passifs-agressifs

Les personnes qui utilisent les comportements passifs-agressifs de manière répétée, voire comme leur seul mode de communication, sont des personnes qui ont grandi dans un environnement oû leurs désirs, leurs besoins, leurs émotions et leurs pensées profondes n’avaient aucune importance. Si parfois ils essayaient de dire ce dont ils avaient besoin ou envie ou ce qu’ils ressentaient, ils étaient critiqués, humiliés ou rejetés par leurs parents ou leurs frères et soeurs pour avoir osé s’ouvrir à propos de quelque chose qui comptait pour eux.

À force de revivre la même situation de souffrance où s’exprimer leur attirait des blessures, ils ont enregistré que s’exprimer ouvertement n’était pas une bonne idée. Leur cerveau a développé la croyance que parler de soi ne valait pas la peine car personne n’écoute de toute façon, voire, que s’exprimer avec authenticité est dangereux car on vit du rejet.

N’ayant aucune façon de se faire entendre dans ses besoins de manière directe, la personne apprend à obtenir ce qu’elle veut en manipulant les gens. Ce n’est pas forcément fait de manière consciente d’ailleurs. Pensant que ses émotions ne peuvent pas être entendues et respectées, elle évite de les formuler à voix haute, tout en ayant tout de même besoin d’être comprise et entendue, car c’est un besoin que tous les humains ont. C’est pourquoi elle finit toujours par révéler le fond de sa pensée de manière indirecte, par des commentaires cinglants et blessants ou par des attitudes de bouderie.

Comme la personne passive-agressive ne peut pas dire à voix haute ses insatisfactions ou ce qu’elle ressent comme un problème, de peur d’être dénigrée ou rejetée, elle a tendance à enterrer les problèmes plutôt que de les confronter et de discuter ouvertement, ce qui lui cause beaucoup de ressentiment, qui ressort également à travers des commentaires indirects. La personne passive-agressive a souvent l’air d’une bombe a retardement. Elle essaie de ne pas exploser, mais sa colère refoulée n’attend que ça, exploser, et cela cause autour de cette personne un malaise palpable.

La réponse adéquate aux comportements passifs-agressifs

Nommer les paroles ou actions passives agressives

Il y a certains types de manipulations et de manipulateurs pour lesquelles confronter la personne ne sert à rien. Ceux qui ont lu à propos des pervers-narcissiques savent que la seule solution est de prendre la fuite, car le pervers-narcissique ne reconnait jamais ses torts.

La situation est différente avec la personne passive-agressive, qui n’a pas nécessairement l’intention de manipuler, mais a surtout de la difficulté à communiquer de manière ouverte et directe. De nombreuses personnes présentant des comportements passifs agressifs peuvent très bien évoluer et modifier leur comportement, au profit d’une communication plus ouverte. Il s’agit de cas par cas. Certaines personnes passives agressives ont seulement besoin qu’on leur explique leur comportement pour en prendre conscience, comprendre comment elles ont développé cette stratégie pendant l’enfance, et feront ensuite l’effort de communiquer de manière plus constructive.

Malheureusement, d’autres personnes passives-agressives sont tellement blessées et embourbées dans leurs mécanismes de défense qu’elles ne sont pas (encore) prêtes à faire l’effort qui leur permettrait de sortir de ces comportements qui minent leurs relations.

Afin de déterminer si la personne passive agressive dans votre vie est prête à travailler sur le problème ou pas, une conversation honnête et ouverte sur le problème est donc une étape essentielle. De toute évidence, une telle discussion doit se faire dans la douceur, car la personne passive-agressive a tellement peur de la confrontation ouverte et des désaccords qu’elle se replie dans sa coquille dès les premiers signes que quelqu’un pourrait lui faire un reproche. À cet effet, je vous suggère de consulter mon article Comment aborder une conversation difficile

Ne pas se laisser engouffrer dans leur drama

Autour d’une personne passive-agressive, il est facile de se laisser emporter à seulement adopter le même comportement. On se retrouve à bouder parce que l’autre boude. On se met à être sarcastique comme eux. On cesse de rechercher la communication ouverte et authentique de nos émotions parce que l’autre n’est pas ouvert et authentique de son côté. On se laisser manipuler à faire des choses qu’on ne veut pas faire pour éviter que l’autre personne nous le fasse payer en ayant une attitude de m***.

La réponse adéquate aux comportements passifs-agressifs est au contraire de rester dans notre intégrité, et refuser de tomber dans le panneau. Certaines personnes n’ont jamais eu le moindre exemple de communication claire et directe, et il se peut qu’en tenant tête à leurs mauvais comportements vous soyez la personne qui va leur montrer à quoi ressemble une communication constructive. 

« Je pense que quelque chose t’as mis en colère, j’aimerais qu’on en parle »

« Je te vois bouder depuis tout à l’heure. Qu’est-ce que tu essaies de communiquer? »

« Tu dis que tout va bien, mais je sens que l’ambiance est tendue entre nous et j’aimerais qu’on en parle. » 

« Ce que tu viens de dire ressemblait à une blague, mais de mon coté, je l’ai reçu comme un commentaire blessant. »

Ayez des limites claires

On revient toujours à nos limites personnelles dans nos relations. Ce qu’on veut, ce qu’on ne veut pas. Ce qui est acceptable pour nous et ce qui ne l’est pas. Soyez clairs avec vos limites et ne laissez pas l’autre personne les piétiner par peur de sa réaction.

Il est facile de se compromettre et de perdre son intégrité lorsqu’on est entouré d’une personne passive-agressive, car on ferait n’importe quoi pour ne pas les mettre en colère, mais cela est céder à la manipulation.

Si la personne outrepasse vos limites personnelles, vous manque de respect, dites-le ouvertement, même si la communication directe n’est pas ce qu’elle recherche. Vous avez le devoir envers vous-mêmes de demeurer authentique.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT

LES 2 PREMIERS CHAPITRES DE

COMPERSION : TRANSCENDER LA JALOUSIE DANS LE POLYAMOUR

attitude passive agressive

 

 

 

 

 

 

You Might Also Like

2 Comments

Leave a Reply