Communication Croissance personnelle

Gaslighting

gaslighting

Même s’il existe un mot français pour décrire cette technique de manipulation – détournement cognitif – c’est le mot anglais gaslighting qui est le plus souvent utilisé.

Le gaslighting se définit comme une forme d’abus psychologique dans laquelle l’information est déformée, présentée sous un autre jour, omise sélectivement, voire faussée, afin de favoriser l’abuseur et/ou faire douter la victime de sa mémoire, de sa perception ou de sa santé mentale.

Le nom est inspiré de la pie de théatre de 1938 Gas Ligtht, qui a aussi été adaptée au cinéma en francais sous le titre Hantise. Dans la pièce, le mari tente de faire croire à sa femme et à son entourage qu’elle est en train de perdre l’esprit, alors que c’est lui qui manipule les événements afin qu’elle se croie folle.

Comment détecter le gasligthing?

Le gaslighting procède par des affirmations qui nient la perception de la réalité de la victime, voire mettent en doute sa santé mentale:

  • “Ça ne s’est pas passé comme ça”
  • “ Tu as tout imaginé”
  • “Tu es fou/folle”
  • “C’est dans ta tête que ca se passe”
  • “Tu exagères ce qui s’est passé”

Bien entendu, dans tout événement, chaque individu a sa propre perception des faits, de leur signification et des émotions que cela a pu leur causer. Dans une relation saine, toutefois, en cas de désaccord, soit on recourt à des preuves objectives afin de savoir qui a raison, soit, en l’absence de preuves concrètes, chacun est raisonablement prêt à reconaitre qu’il-elle a pu se tromper.

Si, dans une relation, une personne a systématiquement raison et l’autre est systématiquement présumée se tromper à chaque fois qu’il y a un malentendu, cela devrait allumer une lumière rouge d’avertissement! Il est objectivement impossible qu’une personne ait toujours raison, et qu’une autre soit toujours dans l’erreur.

Les effets pervers du gaslighting

Il s’agit d’une des formes de manipulation les plus pernicieuses, puisqu’elle va lentement éroder le sens de la réalité chez la personne qui se fait constamment remettre en question, anihiler petit à petit sa capacité à croire en elle-même et la conduire inexorablement à douter de la légitimité de ses perceptions. De plus, si d’autres formes d’abus s’y ajoutent, le gaslighting réduit les chances que la victime ose dénoncer la situation, car le bourreau lui fera même douter d’avoir subi de mauvais traitements.

Du point de vue psychologique, le gaslighting repose sur la dissonance cognitive, c’est-à-dire le conflit intérieur entre deux informations contradictoires: “Puis-je faire vraiment confiance à ce que j’ai vécu? Ou bien cette personne a-t-elle raison et c’est moi qui ai un problème?” S’il est adéquat de se remettre en question dans un but de croissance personnelle ou afin de comprendre le point de vue des autres, il faut toutefois être en allerte si la remise en question est toujours forcée de l’extérieur, par une personne qui refuse d’entrevoir que notre perception est potentiellement tout aussi valide que la sienne.

Comment se prémunir contre le gaslighting?

Un manipulateur tentera de vous éloigner des personnes qui vous sont chères et qui risqueraient de vous faire comprendre que vous vivez une situation d’abus. L’isolement est l’une des armes qui permettent à la manipulation et au gaslighting de perdurer, puisqu’aucun avis extérieur n’est disponible pour vous confirmer la validité de votre perception. Pour résister au gaslighting, avoir d’autres voix que la vôtre sur lesquelles vous appuyer constitue une protection efficace contre la réalité déformée qu’essaie de vous imposer un manipulateur.

On peut également travailler sur son estime de soi (on y revient toujours, la fameuse estime de soi!). Si on avait juste un peu confiance en soi, on ne laisserait pas une personne systématiquement remettre en doute ce qu’on dit, ce qu’on percoit et comment on voit les choses. Lorsqu’on a une saine dose de respect de soi, on est ouvert à entendre un désaccord, mais pas à se faire dire qu’on est carrément cinglé-e parce qu’on a une version différente des faits que la sienne (qui, comme par hasard, est à son avantage).

Une solution?

Malhereusement, il n’existe pas de solution pour faire cesser le gaslighting. La nature même de cette forme de manipulation implique que si vous tentez de communiquer constructivement avec la personne manipulatrice afin de lui faire reconnaitre qu’il y a un problème et que la situation change, il y a de forte chance que la personne nie ce que vous direz à ce sujet. Retour à la case départ!

Si vous êtes victime de gaslighting, la recommandation est de mettre fin à la relation et de vous protéger, possiblement en coupant tout contact avec la personne qui vous manipule. De plus, il est souhaitable de consulter un thérapeute qualifié afin de guérir le traumatisme lié à cet abus, et afin de découvrir ce qui, chez vous, tend à vous attirer ce genre de partnaire, si cela se produit de manière répétitive.

 

Affectuseuement,

Hypatia

 

Désormais disponible en anglais!

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply