Général Sortir du placard

Pourquoi rester ensemble si vous aimez quelqu’un d’autre?

Triade sous le sapin

Il s’était écoulé environ deux ans depuis que j’avais fait mon coming-out polyamoureux à ma mère – une vraie catastrophe, dont je parle dans un autre article. Depuis, le sujet était resté tabou entre nous, jusqu’à tout récemment…

Le dialogue

Ma mère : « Qu’est-ce que tu fais de beau ces temps-ci? »

Hypatia : « J’écris des articles pour le nouveau blogue que je viens de lancer »

Ma mère : « Ah oui ? Un blogue sur quoi ? »

Hypatia : « Sur le polyamour… » (attendant nerveusement que le ciel me tombe sur la tête…)

Ma mère : « Ah, je pensais que c’était comme les tatouages et les piercings, que c’était juste une phase et que ça allait te passer »

Hypatia : « Non, je crois que la plupart des gens ne sont pas faits pour être monogames ». (attendant encore que le ciel me tombe sur la tête…)

Ma mère : « Mais pourquoi vous vous séparez pas si vous êtes amoureux de quelqu’un d’autre ? »

En tant que polyamoureuse, la question me semble être la plus absurde du monde. Ou peut-être la deuxième question la plus absurde du monde après : « Voteriez-vous pour Donald Trump ? » Mais ne nous égarons pas de notre sujet ! Pourquoi est-ce que je ne quitte pas mon mari pour faire ma vie avec un nouvel amoureux ? Même si la question ne fait plus de sens pour moi en tant que polyamoureuse, ça reste une question honnête, qui mérite une réponse. Après 19 ans de vie de couple, je sais très bien pourquoi je veux, plus que jamais, continuer d’être amoureuse de mon mari et de vivre avec lui! J’ai donc fait une longue liste des raisons pour lesquelles j’espère que mon mari et moi vivrons encore longtemps longtemps ensemble, accomplirons encore des tas de projets, voyagerons autour du monde, verrons grandir nos petits-enfants et arrière-petits-enfants. Peut-être que d’ici-là on découvrira le secret de l’immortalité ou que la singularité sera une réalité, et que plutot que de devenir ensemble des petits vieux flétris, nous serons la première génération de transhumains (mais encore une fois, ne nous égarons pas de notre sujet…)

Aimer plus d’une personne

Parce que je suis polyamoureuse, toutes ces raisons d’aimer mon mari et de vouloir partager tous les beaux moments de la vie avec lui ne sont pas un obstacle à d’autres amours ; je peux avoir tout autant de raisons d’aimer une, deux ou trois autres personnes.

S’il est difficile pour les monogames ou les nouveaux polyamoureux en exploration de tout à fait comprendre comment on peut être en relation amoureuse avec plus d’une personne à la fois, il leur est pourtant simple d’imaginer comment on peut avoir plusieurs amis, plusieurs enfants, plusieurs frères et sœurs, sans que l’amour que l’on porte à un ne diminue l’amour qu’on a pour l’autre. « Mais ce n’est pas pareil !!!! », se voit-on constamment répondre. Vraiment ? Je dirais plutôt que la seule raison qui fait que « ce n’est pas pareil », est que depuis notre enfance, on nous a conditionnés à penser que nous ne pouvons avoir qu’un seul vrai amour, une seule âme sœur, un seul être destiné à nous compléter parfaitement. On grandit avec le conte de fée, et on veut y croire vraiment fort. Même confrontés à la réalité – que plus souvent qu’autrement, on tombe effectivement amoureux d’autres personnes – on essaie de maintenir une certaine cohérence en se disant que ça doit vouloir dire qu’on n’aime plus tant que ça notre conjoint… ou bien qu’on avait choisi la mauvaise personne…

Entre mythe et réalité

Mais si on n’a pas froid aux yeux, on va confronter le mythe, comme je l’ai fait il y a plusieurs années de cela : je venais de tomber amoureuse (encore!). J’avais le choix entre quitter mon mari pour maintenir le mythe intact, ou confronter le mythe en admettant que j’aimais bel et bien deux personnes en même temps ! J’étais prête à enfin à admettre cette vérité, mais je ne savais pas quoi en faire, à part en discuter avec mon mari. Je ne savais pas encore ce qu’était le polyamour, et il nous faudrait encore des années afin de découvrir que nous n’étions pas seuls dans notre situation. Il nous faudrait encore plus longtemps pour déconstruire tous les morceaux du mythe monogame que nous avions enregistré dans chaque parcelle de notre psyché. C’est d’ailleurs un processus encore en cours…

Autrefois, la monogamie voulait dire qu’on était en couple avec une seule personne dans sa vie. Avec le divorce est venue une nouvelle définition : la monogamie signifie désormais qu’on est en couple avec une seule personne à la fois. On se considère donc monogame même si on a eu dix partenaires dans sa vie. C’est ce qu’on appelle la monogamie en série. Même l’occasionnel moment d’égarement adultère ne suffit pas à faire remettre en question l’auto-définition d’une personne comme monogame.

Les polyamoureux réalisent pour leur part que le début d’une nouvelle relation amoureuse n’a pas à sonner le glas des relations qui existent déjà. Tomber amoureux d’une nouvelle personne ne veut pas dire qu’on n’aime plus la personne qui est déjà dans notre vie. Cela veut seulement dire qu’il y a des tas de gens extraordinaires dans le monde, qu’on rencontrera et à qui l’on s’attachera tout au long de notre vie. Se défaire de notre socialisation monogame et des mythes qui l’accompagnent demande un grand courage. Si vous êtes sur le point de débuter cette grande aventure, je ne vous dirai pas que ce sera facile. Mais vous y gagnerez la possibilité de vivre des relations authentiques avec des gens extraordinaires. Résister à des normes sociales désuètes qui voudraient vous restreindre à un seul amour vous donnera la possibilité de choisir à combien de personnes vous souhaiterez ouvrir votre cœur.

Affectueusement,

Hypatia

Téléchargez gratuitement

deux chapitres de mon nouveau livre

chapitres

Sur le même thème

Aucun commentaire

Répondre

2 × 5 =