Croissance personnelle Général Ruptures et transitions

« J’arrive pas à décrocher de mon ex » (partie 2)

décrocher

Au moment d’une rupture ou d’une transition, le sentiment de perte peut être accablant. Il peut être particulièrement difficile d’identifier précisément comment agir sur remplir le vide. « Je dois l’oublier »  est un objectif assez vague, et même si le temps finit souvent par bien faire les choses et que la douleur s’estompe, comprendre ce qui crée l’addiction à une personne donne une piste de solution.

Dans la première partie de cet article, nous avons vu comment les blessures non-guéries sont l’une des choses qui nous gardent sous l’emprise d’une relation passée. Nous allons maintenant nous attaquer à la seconde raison qui nous tient accroché à un-e ex : cette personne répondait à des besoins, qui sont désormais non comblés.

Les besoins humains fondamentaux

Comme nous l’avons déjà vu dans un article précédent sur les 6 besoins fondamentaux, le célèbre coach de vie Tony Robbins considère que tous les besoins émotionnels humains peuvent se classifier dans six catégories, qui sont les suivantes :

  1. Certitude-sécurité : La certitude de pouvoir éviter la souffrance, ou, encore mieux, la certitude d’un certain bien-être dans la vie.
  2. Variété-nouveauté : Dès qu’il a trop de certitude et de sécurité dans notre vie, on s’ennuie! C’est là qu’entre en jeu le besoin de variété. Le besoin d’être étonné, surpris, diverti par la nouveauté.
  3. Importance : Le besoin d’être spécial, d’être quelqu’un qui compte, de ne pas être juste «n’importe qui» ni d’être «comme tout le monde». Le besoin de se démarquer, d’être important.
  4. Connexion : Que ce soit à travers les relations amoureuse, l’amitié, les liens familiaux, la connexion peut prendre plusieurs formes : complicité, connexion intellectuelle, spirituelle, etc.
  5. Croissance : Le besoin de grandir, d’apprendre, de se développer, l’actualisation de son plein potentiel, l’acquisition de nouvelles compétences et habiletés.
  6. Contribution : Aider, soutenir, écouter, créer, travailler dans le but de rendre le monde meilleur.

Besoins fondamentaux et rupture

Tout d’abord, il faut comprendre qu’une personne, une activité, une chose ou une croyance qui répond à un haut degré (une note de 7/10 ou plus) à au moins 3 de nos besoins fondamentaux vous donnera un sentiment d’« addiction ». On sentira qu’on a « besoin » de cette chose ou de cette personne.

Pour la plupart d’entre nous, la plus grande partie de nos besoins fondamentaux est comblée par les personnes qui font partie de notre vie, et tout particulièrement les personnes dont nous sommes amoureuses. On a beau savoir avec la partie rationnelle de notre cerveau que personne n’est absolument nécessaire à notre survie, nos émotions, elles, s’entêtent à croire ces phrases insipides dont sont faites toutes les chansons d’amour depuis la nuit des temps : « Je ne peux vivre sans elle! » « Je ne suis plus rien sans toi! »

Avant d’aller plus loin, je vous invite à évaluer, grâce à une note sur 10, combien cet ex-partenaire répondait à chacun de ces six besoins fondamentaux. En plus de mettre une note, je vous encourage à être spécifique et à détailler de quelle manière cette personne répondait concrètement à ces besoins dans votre vie. Si certains besoins vous semblent difficiles à classer dans les catégories ci-dessous, créez vous-mêmes de nouvelles catégories!

  1. Certitude-sécurité          /10
  2. Variété-nouveauté         /10
  3. Importance                    /10
  4. Connexion                     /10
  5. Croissance                     /10
  6. Contribution                 /10

De nouvelles réponses à mes besoins

Lorsqu’une personne qui comptait beaucoup sort de notre vie, évaluer spécifiquement quels besoins sont touchés permet d’agir de manière plus consciente. Par exemple, si mon ex répondait de manière importante à mon sentiment de nouveauté, mon sentiment de connexion, et mon sentiment de croissance personnelle, je ressentirai le manque de cette personne jusqu’à ce que ces besoins soient suffisamment comblés à nouveau.

La solution consiste donc à identifier de quelle manière vous comptez combler à nouveau ces besoins. Attention, toutefois! La réponse la plus évidente peut sembler de faire remplir vos besoins par une autre personne. C’est sans doute la manière la plus facile ou la plus rapide, mais pas toujours la plus constructive, car vous perpétuez un cycle de dépendance où vos besoins sont toujours pris en charge par quelqu’un d’autre.

L’objectif est donc surtout de voir avant tout comment vous pouvez répondre vous-même à ce besoin. Par exemple, une personne dont j’ai eu du mal à me défaire émotionnellement par le passé apportait dans ma vie beaucoup d’intensité, perceptible dans mes besoins 2, 3 et 4. La question que j’ai du me poser est donc  »Comment puis-je répondre moi-même à ce besoin d’intensité? De quelle manière concrète puis-je apporter moi-même davantage d’intensité dans ma vie? »

Ce n’était certes pas une question facile à répondre, mais c’était celle à laquelle il fallait que je trouve une réponse si je voulais décrocher.

Et vous, à quel besoin devrez-vous apprendre à répondre vous-mêmes si vous souhaitez que votre ex perde son emprise sur vous?

Affectueusement,

Hypatia

 

Le meilleur cadeau des Fêtes, pour tout votre polycule!

Commandez-le dès maintenant!

 

Sur le même thème

Aucun commentaire

Répondre

quinze − sept =